Toilettes

Publié le par Bidou

Pardon pour le caractère trivial du mot d'aujourd'hui, il m'a été inspiré par la lecture d'un journal, et une enquête rapide, par la suite, sur Internet.

 

 

« Un abattant chauffé à une température réglable, de l’eau fraîche ou tiède pour un lavage agréable et un séchage tout en douceur. Trois actions en un seul geste. C’est plus que du confort, c’est du luxe.

 

 

Ecologique : on économise le papier toilette ! »

 

 

Ces quelques lignes sont extraites du site d'un magasin parisien de toilettes japonaises, signalées ce matin 13 février par le journal gratuit Métro. Ce ne serait que le début d’une gamme qui propose massage, musique, etc. Le prix est sans doute un frein au développement de ces toilettes, mais quel culot, oserait-on dire, de qualifier ce nouveau WC d’écologique : on évite le papier, lequel pourrait d’ailleurs être du papier recyclé, mais quelle débauche d’énergie électrique, notamment pour chauffer la lunette et sécher votre postérieur. Un bilan écologique lamentable ! Au moment où chacun s’accorde sur la nécessité absolue de faire des économies d’énergie, où on cherche à créer des maisons autonomes de ce point de vue, et qui pourraient même produire plus d’énergie qu’elles en consomment, voilà une offre totalement à contre-courant, anti-développement durable !

Ce type de produit est-il vraiment nécessaire, doit-on l’étouffer dans l’œuf avant qu’il ne devienne à la mode ? Bien sûr, il y a la liberté d’entreprendre, mais cette liberté autorise-telle l’irresponsabilité ?

Publié dans developpement-durable

Commenter cet article

BIDOU 16/02/2006 08:41

Bonne question, que je me pose régulièrement en me séchant les mains dans des toilettes publiques. La réponse n'est sans doute pas simple, car il faut intégrer le déplacement des personnels qui alimentent les présentoirs quand c'est du papier, avec le bilan écologique du papier (recyclé de préférence), ou qui changent les rouleaux de tissu, +bilan écologique du lavage et repassage des tissus. Une question dont la réponse dépend aussi des corconstances, en particulier la distance à parcourir pour la maintenance de ces appareils.  Je vais poser la question au ministère de l'écologie et du développement durable.

Franck 13/02/2006 21:41

Bonjour Dominique,Et bravo pour ce blog !Evidemment, utiliser le mot "écologique" pour ce type de toilettes, c'est y aller un peu fort.Mais voici une question qui tient un peu de la poule et de l'oeuf : qu'est-ce qui est le plus écologique, en terme de bilan, dans les toilettes publiques, l'essuie-main en papier, l'essuie-main en tissus ou l'essui-main électrique ? Pour ma part, je me suis toujours posé la question...